JP Magazine v2 - шаблон joomla Оригами

Mettre en place des conseils de chargeurs au Libéria et en Sierra Léone, tel est l’objectif de la mission de l’UCCA dans ces deux pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2015-2016, une mission de l’Union des Conseils des Chargeurs

Africains (UCCA) s’est rendue les 14 et 16 décembre 2016 à Monrovia (Liberia) et à Freetown (Sierra Léone).

La délégation de l’UCCA était composée du Président en exercice le Dr. Kofi MBIAH et du Secrétaire général, M.

Adamou SALEY ABDOURAHAMANE.

L’objectif de la mission était d’inciter ces deux pays membres de l’OMOAC à mettre sur pied des conseils

des chargeurs conformément aux résolutions de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC)

et de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains. Pour ce faire, le Président et le Secrétaire général de l’UCCA ont

expliqué aux autorités en charge des transports dans ces deux pays, les enjeux et l’importance de l’existence d’une

organisation des chargeurs ainsi que son apport dans le développement économique des pays africains en particulier.

L’étape de Monrovia a eu lieu le 14 décembre 2016 au siège de l’Autorité maritime libérienne où la délégation de l’UCCA

a tenu une réunion avec le Commissaire à la marine et Directeur exécutif de l'Autorité maritime libérienne, Dr. James F.

Kollie, le Représentant personnel du Ministre des Transports, M. Farwen D. Jepekei, le Commissaire adjoint en

charge des Immatriculations et de la Sécurité des navires Me. Charles A. Gono ainsi que le Directeur de Corporate

Communication and Stakeholder Engagement, M. Mullah K. Yorgbor.

 

L’étape de Freetown quant à elle a eu lieu le 16 décembre 2016au Ministère des Transports et de l’Aviation civile où la

délégation a rencontré le chef du département, Monsieur Leonard Balogoun Koroma, en présence du Secrétaire

d’Etat au Transport, du Président du Conseil d’Administration et du Directeur exécutif de l’Administration maritime

sierra léonaise.

La Commission Permanente Transports et Commerce s’est réunie le 07 octobre 2016 à Abuja en République Fédérale du Nigéria. C’était à l’occasion de la série de rencontres et réunions organisées dans la capitale nigériane par l’UCCA dans le cadre de ses activités statutaires, en relation avec la Nigerian Shippers Council (NSC). La Commission a orienté ses travaux dans deux directions précises :

Les Terminal Handling Charges (THC) : la situation des les ports des Etats membres de l’OMAOC.

Le fret maritime est généralement traité bord/bord selon des tarifs soumis à la concurrence, auxquels s’ajoutent une THC facturée au client et qui est supposée couvrir les frais de manutention aux ports de chargement et de déchargement payés par les armateurs aux acconiers. Les THC sont donc en principe inclus dans le fret laritime facturé au moment de l’établissement du contrat de transport via le connaissement.

Les THC sont destinés à supporter les coûts opérationnels de l’ensemble des prestations de manutention des cargaisons à bord des navires jusqu’au quai ou vice versa et sont en règle générale dilués dans le fret. Ces surcharges ne devraient faire l’objet d’aumentation qu’à la suite d’une forte augmentation des coûts opérationnels dans un port, à l’instar de la situation habituellement causée par le phénomène de congestion portuaire.

Plusieurs informations reçues récemment font état de l’introduction inexpliquée de nouveau THC dans les ports des etats membres de l’UCCA.

Pour sa part, le Secrétaire Général de l’UCCA, à la demande du président, a par lettre circulaire N° 190/SG/DT/UCCA/2016 du 25 août 2016 demandé aux membres de faire le point de la situation dans leurs ports respectifs.

La facilitation du commerce et des transports : état de la mise en place des Comités nationaux de facilitation des échanges.

La facilitation du commerce et des transports est l’un des sujets dominants dans l’actualité du commerce international depuis une dizaine d’années. Il est donc important que la Commission s’y penche.

Les pays ayant participé au groupe d’experts de l’UCCA sur le sujet ont été invités à faire des communications sur le thème : La mise en œuvre de l’Amendement SOLAS sur la pesée des Conteneurs avant embarquement : expérience pays ; rôle des Conseils des chargeurs et impacts sur les échanges extérieurs des Etats. Il s’agit notamment de l’Office Ivoirien des Chargeurs ; le Conseil National des Chargeurs du Cameroun ; le Ghana Shippers council ; Nigerian Shippers council et autres communications.

Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC
Rencontre U...
Rencontre UCCA - NSC Rencontre UCCA - NSC

COMMUNIQUE FINAL

Le Secrétariat Général de l’OMAOC a organisé les 12 et 13 juillet 2016 au Sheraton Hôtel de Bruxelles, la Table Ronde des Bailleurs de Fonds pour le financement du réseau sous régional de la fonction de garde côte.

Les travaux se sont déroulés sous la Présidence de Son Excellence Monsieur le Ministre des Transports de la République du Ghana, au nom du Président en exercice empêché, et en présence de Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre des Transports de la République de Guinée.

1. Pourquoi les nouvelles dispositions sur la pesée des conteneurs avant embarquement?

L’Organisation Maritime Internationale a adopté des amendements obligatoires à la Convention Internationale sur la Sauvegarde de la Vie Humaine en Mer (SOLAS), Chapitre VI, Partie A, Règle 2, en instituant une nouvelle obligation relative à la vérification de la masse brute (poids total) des conteneurs empotés avant leur chargement à bord des navires.

                     Le projet de la grande boucle ferroviaire qui, en Afrique de l’Ouest doit permettre de relier la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, le Bénin et le Togo a connu une avancée significative dans sa réalisation en 2015. Le groupe français Bolloré, via sa filiale Bolloré Africa Logistics (BAL) et les Etats du Niger et du Bénin ont signé mi-août à Niamey les conventions de concession, de construction et d’exploitation d’un chemin de fer reliant Niamey à Cotonou. Ces conventions régiront un tronçon ferroviaire de 1.065 km qui reliera Cotonou et Niamey, sur les 2700 km qui devraient couvrir l’ensemble de la sous-région. .

La délégation de la CEMAC conduite par son Commissaire en charge des infrastructures et transports.

L’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) pense que les communautés économiques sous régionales de la zone de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peuvent être d’un apport décisif dans l’accomplissement de ses missions. C’est pourquoi elle a décidé de renforcer ses liens de coopération et de travail avec ces institutions supranationales.

L’UCCA à la rencontre de l’OMAOC

Écrit par dimanche, 29 mai 2016 00:00

Echange de documents après signature par le Secrétaire général de l'UCCA et le Secrétaire Général de l'OMAOC

Le siège de l’OMAOC à Abidjan a abrité les 3 et 4 Mai 2016 une importante rencontre de travail entre cette institution ainsi que ses organes spécialisés d’une part, et l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) d’autre part. Cette rencontre baptisée « Atelier de partage de la vision et stratégie 2015 – 2020 de l’UCCA avec tout le système OMAOC » devait se pencher sur deux points essentiels à savoir la présentation de la vision

18 au 20 mai 2015

Bissau, République de Guinée Bissau

RAPPORT

Du 18 au 20 mai 2015, s’est tenue à Bissau, en République de Guinée-Bissau, une Conférence sous régionale sur le thème central : «La vulgarisation des Règles de Rotterdam », organisée par le Conseil National des Chargeurs de Guinée-Bissau (CNC-GB), avec la collaboration de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA).

          Du 20 au 24 octobre, les comités techniques de l’Association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ont tenu leurs travaux à Douala. Ces comités sont les suivants : Sécurité maritime, Protection de l’Environnement et Exploitation ; Etudes techniques, Infrastructures et Développement ; Chargés d’affaires.

Toute cargaison au départ ou à destination des ports camerounais, à l'exception des marchandises en transit et/ou en transbordement, doit être couverte par un Bordereau Electronique de Suivi des Cargaisons (BESC) validé par le Conseil National des Chargeurs du Cameroun (CNCC) ou son représentant conformément aux dispositions de l'arrêté n°00557/MINT du 11 juillet 2006 tel que modifié et complété par l'arrêté n° 000289/MINT du 05 mars 2007.

Le Centre national des chargeurs du Bénin (Cncb) a désormais à sa tête un nouveau directeur général.SyrusHervé Fangnigbé. La cérémonie de passation de service riche en couleurs,a eu lieu le mardi 14 juillet 2015 au siège de l’institution à Cotonou.

«… Pour l’accomplissement de ma mission, je m’engagerai avec mes collaborateurs, aux côtés du ministre de tutelle et du Président de la République, pour l’atteinte des objectifs qui me sont assignés, afin de relever les défis

Situé au cœur du quartier  administratif de Bonanjo, le musée maritime de Douala affiche désormais fière allure. Huit mois après l’incendie survenu dans la nuit du 2 au 3 mai 2015 qui avait endommagé une partie de l’édifice, la mémoire de l’histoire maritime du Cameroun est à nouveau active. Mis en oeuvre par le Conseil National des Chargeurs du Cameroun( CNCC), ce joyau architectural qui a d’ailleurs la forme d’un navire, a à nouveau ouvert ses portes au public depuis le 15 décembre dernier. Pour ce nouveau départ, on apprend que le musée a acquis de nouvelles pièces et attractions.

Nous situer

Contact rapide